Pages

mercredi 18 août 2021

Norek Olivier : dernières parutions

POLAR : Nouvelles lectures mise à jour Olivier NOREK, policier 

"SURFACE" et "IMPACT" 


Avec Surface, il nous entraîne dans une enquête aussi déroutante que dangereuse. Un retour aux sources du polar, brutal, terriblement humain, et un suspense à couper le souffle.

"Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police. Là-bas, personne ne veut de son enquête."

Pour en savoir plus :

Editeur : Michel Lafon
ISBN : 9782749934983
Prix : 19,95 €

Editeur : POCKET
EAN : 9782266287999
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 400
Format : 108 x 177 mm
Prix : 7,95 €

-=-=-


Par le lauréat du Prix Maison de la presse, Grand prix des lectrices de Elle - policier, Prix Le Point du polar européen.

Face au mal qui se propage et qui a tué sa fille. Pour les millions de victimes à venir Virgil Solal entre en guerre, seul, contre des géants.

Pour en savoir plus :

Editeur : Michel Lafon
ISBN : 9782749938646
Prix : 19,95 €  

A PARAITRE LE 21 OCTOBRE 2021 chez POCKET 

pour relire la chronique sur les premiers livres.

https://onnelitjamaistrop.blogspot.com/search?q=norek


Bonne lecture ...



Le 4ème volet de la série "The City Blues Quartet" de Ray Célestin

Célestin REY annonce la parution de son nouvel opus de la saga "The City Blues Quartet". La pandémie qui s'est abattue sur le Monde n'ayant pas facilité le travail d'écriture aux auteurs confinés avec la garde d'enfants dans ses foyers. 



Il prévoit la parution pour le 11 novembre 2021 chez son éditeur anglais Mantle, Macmillan. Espérons que son éditeur français des précédents tomes Cherche Midi poursuivra dans les meilleurs délais la publication. Nous sommes impatients !

Pour en lire plus : 

https://raycelestin.com/book/sunset-swing/

Rappel des articles précédents :

https://onnelitjamaistrop.blogspot.com/2018/

https://onnelitjamaistrop.blogspot.com/2020/01/ray-celestin-une-suite-enfin-carnaval.html





Affaire à suivre ...

lundi 14 septembre 2020

Jean-Christophe PORTES invente un nouveau personnage : «Victor Dauterive, un enquêteur sous la Révolution »

Depuis six mois que ce virus se complait sur notre planète Terre, même si les librairies, au début, ont été contraintes de fermer boutique, les amoureux (ses) des livres avaient à portée de main une "Pile à Lire" leur permettant de meubler les heures à la maison. Je ne fais pas autrement que les autres bibliophiles, et l'envie d'histoire m'a gagné, en voyant une série de beaux livres dans la bibliothèque dont les titres évocateurs rappelaient la Révolution Française. 

C'est Jean-Christophe PORTES qui a produit ce travail, à la fois de recherche documentée et d'écrivain. Quelques personnages se retrouveront autour de cette période mouvementée de notre Histoire de France.

De l'aventure, on en ferait presque une série télévisée ... 

«Victor Dauterive, un enquêteur sous la  Révolution»

Pour voir l'étendue de cette fresque, rendez vous sur la page dédiée à la saga "les enquêtes de Victor Dauterive" avec le lien ci-dessous.

http://www.lesenquetesdevictordauterive.com/







On trouvera en fin chaque volume, un intéressant travail d'explication, sur l'élaboration de cette histoire dans l'Histoire. Une bibliographie pour les amateurs qui souhaitent en savoir plus. 

Cette saga est publiée aux Editions City.

Bonne lecture ...


jeudi 2 janvier 2020

Ray Célestin une suite (enfin) à Carnaval et Mascarade ...

Je vous incite à relire ma chronique consacrée à la Trilogie de Ray Célestin 
"The City Blues Quartet" 

https://onnelitjamaistrop.blogspot.com/2018/

je sollicitais les Editions Cherche Midi, afin qu'ils nous annoncent rapidement la parution du troisième tome "Mafioso" (The Mobster"s Lament) C'est chose faite ! Prévue pour le 3 octobre,        


Jazz, mafia et meurtres en série : 
le retour du nouveau maître du thriller historique.



Lieu : New York
Période : 1947


Après La Nouvelle-Orléans de "Carnaval" et le Chicago de "Mascarade", Ray Celestin nous entraîne dans le New York de l’après-guerre. Au fil d’une intrigue palpitante, inspirée de faits réels, où se croisent Frank Sinatra, Bugsy Siegel et Louis Armstrong, il dresse, sur fond de jazz, un portrait inoubliable de la ville, épicentre du cauchemar américain.








Mon avis : j'ai hâte de le découvrir, je vous fait part de mes impressions aussitôt
2 janvier 2020, je viens de terminer "Mafioso" 

Après une mise en place un peu lente, peut-être due à des personnages un peu dispersé, je me suis prise de sympathie et  d'amitié pour Ida et Gabriel, ainsi que pour la petite Sarah. 

New York, 1947: la ville qui ne dort jamais. Un tueur qui ne s'arrêtera jamais.


Le titre annonce bien l'ambiance de l'époque, 1947, l'après guerre, la reconstruction des hommes qui ont été envoyés au front et qui revenus se retrouvent brisés de l'intérieur, physiquement et mentalement. 

Le chef de la mafia, Costello, ces diverses familles qui ont bien du mal à faire régner la paix sur New-York. Difficile de s'en sortir, lorsqu'on y a mis un pied, c'est fini, seule la mort peut rompre le contrat ! Où que vous soyez, un jour où l'autre, ils vous retrouvent et vous règlent votre compte.

Dans l'attente de la suite, car oui, l'auteur annonce une prochaine aventure de ses héros la jeune détective privé Ida qui veut ouvrir une nouvelle agence à Los Angeles. Une affaire à suivre. 

Pour rester dans l'ambiance de ses livres Ray Célestin à ouvert un site, où il publie des photos des lieux où se situe des scènes. https://raycelestin.com/the-city-blues-quartet/the-mobsters-lament/the-mobsters-lament-gallery/
bibliographie : 
https://raycelestin.com/the-city-blues-quartet/the-mobsters-lament/the-mobsters-lament-bibliography/

je rappelle le site de l'auteur consacré à cette série : https://raycelestin.com/

Pour en savoir plus :
Editeur : Cherche-Midi
EAN : 9782749160955
Date de parution : 03/10/2019
Nombre de pages : 600
Prix : 23.00 €

vendredi 22 novembre 2019

Michèle Barrière et l'Ecole hôtelière de Paris Jean Drouant

Michèle Barrière, poursuit son histoire de la gastronomie française. 

Deux nouveaux titres dans lesquels les "anciens de l'Ecole Hôtelière de Paris Jean Drouant" retrouveront un clin d'oeil à notre établissement scolaire, touché aussi pendant la seconde guerre, par l'occupation allemande. 

Après quelques entretiens avec Michèle Barrière, j'ai eu l'occasion de lui parler de notre école. Cette histoire lui a permis d'évoquer cette occupation dans un de ses titres "Marché noir". Après avoir déjà évoqué l'école à sa création dans le précédent titre "Mort à bord"




Quatrième de couverture : 


Août 1936. La liesse des premiers congés payés ! À Deauville, où Adrien Savoisy a pris ses quartiers d’été, les riches habitués regardent d’un mauvais œil ces nouveaux vacanciers et crient au scandale. Adrien, lui, est tombé éperdument amoureux d’une jolie campeuse, Thérèse Madec. Hélas, peu après leur rencontre, deux jeunes filles sont retrouvées mortes sur la plage, dont une amie de Thérèse. Voulant à tout prix éloigner sa bien-aimée des lieux du drame, Adrien décide qu’ils embarqueront sur le paquebot Normandie en partance pour New York. 




Extrait :

 page 177


" Attends ! Je n'ai pas fini ! Je ne pensais pas t'envoyer devant une classe de bambins. Ils ne feraient pas une bouchée de toi.J'ai une autre idée : l'école hôtelière. Tu ne le sais peut-être pas, mais elle vient d'ouvrir à Paris, près du Parc Monceau. C'est une ...." 













page 178


"... grande première. Elle forme de futurs cuisiniers. Je suis persuadé que tu y aurais ta place.

Il en avait entendu parler et il se dit que ce n'était pas idiot. C'était même une excellente idée. Jamais il n'aurait pensé à enseigner, mais faire connaître l'histoire de la cuisine à des jeunes gens qui n'avaient pas eu sa chance serait pour lui un nouveau départ."







Vous aurez envie de connaître la suite, où l'on retrouve l'évocation de notre école hôtelière ...
                                         
Quatrième de couverture :

Hiver 1942, le plus rude et le plus désespérant de toute la guerre. Alors que nazis et collabos règnent en maîtres sur Paris et mènent joyeuse vie, comment survivre quand tout manque ? Entre tickets de rationnement, recettes de carence et un peu de marché noir, Adrien Savoisy se débrouille pour nourrir sa famille et quelques amis de la rue Lepic. Pâté de foie sans foie, choucroute de rutabaga, canard aux navets sans canard, les assiettes ne sont guère réjouissantes. Elles le seront encore moins quand il fera l'objet d'un odieux chantage qui les mènera tous au bord de la famine et mettra en danger la vie de certains d'entre eux, juifs et franc-maçons. Comment réagira-t-il ? Suivra-t-il l'exemple des adolescents qu'il a recueillis et qui font partie d'un mouvement de résistance créé par un jeune aveugle ? Le courage serait-il le seul espoir ?

Extrait :    

page 119  

"A l'armistice de juin 1940 et l'occupation de Paris, le superbe bâtiment du 24 rue Guyot* fut occupé par une section de SS. Ils ne tolérèrent que trois Français dans l'immeuble : le concierge, sa femme et leur fille. M. Debeaux, le directeur, s'était démené comme un fou pour dénicher un nouveau lieu. Les Etablissements Félix Potain avaient mis à sa disposition un sombre local dans la rue Beaubourg, près des Halles. On pouvait y faire des cours et des travaux pratiques, mais les effectifs étant réduits ..."

*Aujourd'hui lycée hôtelier Jean Drouant, situé au 20 rue Médéric, 75017 PARIS


Dernière heure : 
Je  viens d'apprendre qu'un nouveau tome va paraître en 2020 "IN VINO VERITAS" ... à suivre.

Si vous fréquentez le Lycée hôtelier, je ne doute pas que la lecture des livres de MICHÈLE BARRIERE, vous passionnera. Vous pouvez les trouver AU LIVRE DE POCHE; :  

A propos de Michèle Barrière  :  

-=-=-

samedi 4 mai 2019

La Grande Librairie ... Vargas, "Dugain, Bilal, Easton Ellis, ...

Passionnant ce dernier numéro de LA GRANDE LIBRAIRIE, présenté comme toujours par François Busnel. Ce monde virtuel qu'on nous promet, d'objet connecté, d'intelligence artificielle, qui feront des humains de véritables débiles, incapables de réfléchir parce que le cerveau deviendra si petit ...
Ce que les grands lobbys et les êtres les plus riches de l'Humanité ne se rendent-ils pas compte que si la planète meurt, eux aussi peut-être disparaîtront. Ils pensent emporter leur richesse dans le tombeau ! C'est un mystère ; pensent-ils pouvoir se sortir tout seuls du drame de l'Humanité.
(émission du 1er mai 2019)





Ce soir, les invités se sont penchés sur ce sujet angoissant. 

Fred Vargas





Pour son essai "l'Humanité en péril" 
François Busnel reçoit Fred Vargas qui nous livre un cri d’alarme écologique à travers son dernier livre : « L’humanité en péril » (Éditions Flammarion). Face à l’urgence climatique, elle propose un manuel d’information et de survie.
Elle dresse un panorama de toutes les menaces qui pèsent sur la planète et met en avant des motifs d’espoirs, des actions innovantes et des idées simples pour agir, ensemble.





-=-=-

Marc Dugain





Pour son roman "Transparence" 
Marc Dugain imagine le monde tel qu’il pourrait être en 2060. Le romancier dépeint une planète sur laquelle règnent le contrôle et la surveillance généralisée. Avec « Transparence » publié aux éditions Gallimard, il signe un formidable roman d’anticipation, sous forme de critique de la révolution numérique et de ses dérives.


La page du livre chez Gallimard :


-=-=-
Enki Bilal





pour le tome 2 de "Bug" de l'an 2041, 
L’avenir de l’humanité à l’ère du numérique, c’est aussi ce qu’explore Enki Bilal. Le dessinateur revient sur notre plateau pour le tome 2 de sa bande dessinée « Bug » (Casterman BD). Il interroge notre dépendance croissante au numérique, mais aussi les risques du transhumanisme et la folie des hommes dans leur course au pouvoir.






-=-=-

Bret Easton Ellis




Pour son pamphlet  "white"

Une rencontre exclusive avec l’écrivain culte américain Bret Easton Ellis. L’auteur d’ « American Psycho » et « Lunar Park » a reçu François Busnel chez lui, à Los Angeles, à l’occasion de la parution de son nouveau livre, « White » (Éditions Robert Laffont). Il nous offre un témoignage captivant et savoureux, dans lequel il revient aussi sur sa carrière, les écrivains qu’il admire, mais aussi l’Amérique de Trump et ses démons.


La page du livre chez Robert Laffont:


=-=-

Bonne lecture !

à Bientôt ...

vendredi 3 mai 2019

Mes lectures en cours du printemps 2019 ... RANKIN, MALLOCK, MARTEL, WOLLF, 14ème chronique

Les premiers beaux jours, en ce mois d'avril, ne ferment pas encore la porte aux averses de grêle, et aux envies de rester au chaud, confortablement installés avec un bon livre et une boisson chaude, pour oublier le temps qu'il fait dehors. 




Ce mois-ci, outre la fin du livre de Ken Follet et de Gilbert Sinoué, entamés précédemment, ce sont des pavés, plus de 1000 pages par volume....
voir https://onnelitjamaistrop.blogspot.com/2019/03/mes-lectures-en-cours-de-lhiver-2019_11.html et https://onnelitjamaistrop.blogspot.com/2019/03/mes-lectures-en-cours-de-lhiver-2019.html
j'ai continué mon exploration du monde de Ian Rankin, et de la visite de l'Ecosse et d'Edimbourg, avec la lecture de deux autres romans :

"L"Ombre du tueur"  
l'inspecteur Rebus 
[Black & Blue]
Trad. de l'anglais (Écosse) par Édith Ochs


Quatrième de couverture :
A la fin des années soixante, un serial killer surnommé "Bible John" a semé la terreur en Ecosse avant de se volatiliser. Trente ans plus tard, Edimbourg est le théâtre d'une série de meurtres similaires. Bible John serait-il de retour ? La police serait prête à le croire, si lle n'vait la preuve que le meurtrier, auquel elle donne le sobriquet de "Hohnny Bible", est jeune.
John Rebus, officiellement chargé d'une autre affaire, suit une pte qui va le mener à Johnny Bible...



Pour en savoir plus :
Editeur : Gallimard
Collection Folio policier (n° 293), 
ISBN : 9782070423248 
Parution : 13-03-2003
656 pages,
Prix : 12;80 €

"Ainsi saigne-t-il"
[Let it Bleed] 
Une enquête de l'inspecteur Rebus

Trad. de l'anglais (Écosse) par Isabelle Maillet

Quatrième de couverture : 
La police a pris en chasse deux adolescents qui prétendent avoir enlevé la fille du maire d'Édimbourg. Acculés, ils se jettent d'un pont sous les yeux de l'inspecteur John Rebus. Hanté par cette image, Rebus tente de retrouver la jeune fille disparue et d'en savoir plus sur les deux jeunes gens. C'est alors que survient un second suicide, spectaculaire et encore plus suspect...





Pour en savoir plus :
Editeur : Gallimard
Collection Folio policier n° 276
ISBN : 9782070419692
Parution : 16-01-2003
512 pages
Prix : 10;80 €
-=-=-

De temps en temps, j'aime me replonger dans l'univers intitulé par l'auteur MALLOCK, "LES CHRONIQUES BARBARES". 

"Les Visages de Dieu"

Quatrième de couverture
Le désespoir et la mort constituent son quotidien. Pour le commissaire Mallock, les hommes sont abandonnés de Dieu. Et ce ne sont pas les visions qui l'habitent qui vont l'en dissuader. Ni cette cruelle affaire du Maquilleur, qu'il semble être le seul à pouvoir élucider. 
Les cadavres – œuvres d'art monstrueuses – que sème aux quatre coins de Paris ce tueur en série hors norme seraient-ils des reproductions corrompues d'images pieuses ? Pense-t-il, à travers ces mises en scènes macabres, parcourir son chemin de croix vers la rédemption ? 
Comme si le Diable cherchait son Salut. Comme si, derrière l'horreur, se cachait le visage de Dieu... 

Pour en savoir plus :
Editeur : POCKET
ISBN-13: 978-2266236775
Collection : Thriller
Parution : 13 février 2014
432 pages 
Prix : 7.50 €
-=-=-
Changer de style pour revenir à la vie ordinaire, quoique pas si ordinaire que cela en fin de compte avec un document politique américain, sur l'univers de la Maison Blanche depuis l'élection du nouveau président à la mèche blonde !!! 
Beaucoup de personnes pensent qu'il ne va pas tenir, et pourtant, malgré ses colères 
ses tweets irréfléchis, les jeux de chaises musicales qui font changer soudainement les personnels oeuvrant à la Maison Blanche  à tous les niveaux, il est toujours là ! Incroyable ! Les Etats-Unis font  bien triste figure ... 

"Le Feu et la fureur"
[Fire and Fury]
de Michael WOLFF (Auteur), 
Valérie LE PLOUHINEC (Traduction), Nikki COPPER (Traduction), 


Quatrième de couverture :
" C'est pire que ce que vous pouvez imaginer. Un idiot entouré de clowns. " La chronique stupéfiante et pourtant vraie d'une année de chaos au sommet du monde.
Dans ce livre qui a mis le feu à l'Amérique et que Donald Trump a cherché à interdire, Michael Wolff nous entraîne dans les coulisses de la Maison Blanche et multiplie les révélations. Luttes de pouvoir, favoritisme, amateurisme, trahisons, scènes de famille... L'enquête démontre comment l'entourage intime et professionnel de Trump déploie une énergie considérable à camoufler l'ignorance, le manque de sang-froid et de scrupules du 45e président des États-Unis.
Difficile de ne pas être saisi d'effroi pour la marche du monde quand les principaux conseillers de la Maison Blanche se vouent une haine froide, quand les efforts des diplomates sont anéantis en quelques tweets présidentiels, quand les collaborateurs jettent l'éponge ou sont renvoyés sur un coup de tête, quand la First Lady et sa belle-fille sont à couteaux tirés... Difficile d'être président des États-Unis quand on est le premier surpris par son élection.
Michael Wolff a bénéficié d'un accès exceptionnel à la Maison Blanche, il a recueilli plus de deux cents témoignages de proches et de conseillers. Son livre relance le débat : Donald Trump est-il en capacité de gouverner ?
Vendu à plus d'un million d'exemplaires et traduit dans trente et une langues, Le Feu et la Fureur est déjà entré dans l'Histoire.

Pour en savoir plus : 
Editeur : Robert Laffont
ISBN-13 : 978-2221218365
Parution : 22 février 2018
418 pages
Prix : 20.00 €
-=-=-

Dans un autre domaine, le milieu de la religion catholique, le clergé, jusqu'au  Vatican, ces derniers temps, nous avons eu maintes révélations de scandales divers. D'affaires de pédophilies, de moeurs, de viols de religieuses ... François,
le nouveau Pape, a bien du mal avec tous ces hypocrites autour de lui.

Un document écrit par Frédéric Martel après une enquête au Vatican.

"Sodoma"
de Frédéric Martel

Quatrième de couverture : 
« L’homosexualité dans le clergé est une question très sérieuse qui me préoccupe. »
Pape François


Le célibat des prêtres ; l’interdiction du préservatif par l’Église ; la culture du secret sur les affaires d’abus sexuels ; la démission du pape Benoît XVI ; la misogynie du clergé ; la fin des vocations sacerdotales ; la fronde contre le pape François : un même secret relie toutes ces questions. Ce secret a longtemps été indicible. Il porte un nom : Sodoma. La ville biblique de Sodome aurait été détruite par Dieu en raison de l’homosexualité de ses habitants. Or, aujourd’hui, c’est au Vatican que l’on trouve l’une des plus grandes communautés homosexuelles au monde.
Pendant quatre années, Frédéric Martel a vécu en immersion à l’intérieur du Vatican et mené l’enquête sur le terrain dans une trentaine de pays. Il a interrogé des dizaines de cardinaux et rencontré des centaines d’évêques et de prêtres.
Ce livre révèle la face cachée de l’Église : un système construit depuis les plus petits séminaires jusqu’au Vatican à la fois sur la double vie homosexuelle et sur l’homophobie la plus radicale. La schizophrénie de l’Église est insondable : plus un prélat est homophobe en public, plus il est probable qu’il soit homosexuel en privé.
« Derrière la rigidité, il y a toujours quelque chose de caché ; dans de nombreux cas, une double vie. » En prononçant ces mots, le pape François nous a confié un secret que cette enquête vertigineuse révèle pour la première fois.

Sodoma paraît simultanément dans vingt pays. 

Pour en savoir plus :
Editeur : Robert Laffont
EAN : 9782221220825
Date de parution : 21/02/2019
Nombre de pages : 638
Prix :23.00 €
-=-=-

Bonne lecture !

A bientôt ...